Sculptures: "Les Frayères"

Je vis dans le sud de la France dans un site retiré, très sauvage et cultivé à la fois, parmi les vignes et les oliviers. Cela depuis plus de vingt ans. Mon travail s’origine initialement, essentiellement dans ce dernier lieu. Le rapport personnel que j’entretiens avec cette très vive nature, nuancée d’une antique culture, c’est ce que tente de traduire mon travail.
Ma démarche artistique, depuis une vingtaine d’années, ne se fonde pas tant sur une observation de la nature, que sur la possibilité de l’habiter comme d’être habité par elle. Cela, dans un rapport constant d’imprégnation, d’obsession, de “possession“. Il s’agit d’être au plus près d’une vie énigmatique qui est la nôtre et dont les arbres, le ciel, les fleurs ou encore les animaux sont les médiateurs mais aussi les signes bienveillants, les signes d’une force de vie rayonnante, débordante, tendrement innocente.

Maya, 2008, porcelaine, H 30 cm

Tara, 2009, porcelaine, H 28 cm

Zorine, 2004, grès, L 25 cm

Pipo, 2008, grès, H 35 cm

Lioure, 2009, porcelaine, H 22 cm

Tita, 2012, grès, H 30 cm

Nour, 2018, grès, H 18 cm

Mistou, 2009, grès, H 30 cm

Baou, 2009, grès, H 27 cm

Noah, 2017,  grès, H 7 cm

 Tônle, 2012, grès, H 40 cm

Queir, 2012,  grès, H  40 cm